samedi 26 mai 2007

Voyages au Japon

C'est un peu chiant de parler des livres dont on connait les auteurs : si on en dit du bien, c'est de la flagornerie, si on en dit du mal, ce n'est pas très correct.
En même temps, c'est mon blog, je dis ce que je veux, les mecs, et à part ces deux idiots de Bertrand et Manu, personne ne viendra me voir déverser mon fiel ou cirer des pompes.

Bref, deux albums de bd qui racontent un voyage au Japon :





Le premier, c'est donc "Journal d'un fantôme", de De Crécy, chez Futuro, et c'est pas terrible. De Crécy, on le sait, pas besoin de la répéter 1000 fois, dessine vachement bien. Le problème, c'est qu'en BD, on s'en fout un peu des mecs qui déchirent leur race en dessin, s'ils n'ont rien à raconter. Et malheureusement, ce "journal d'un fantôme", c'est un peu les aventures d'un bobo misanthrope au Japon, puis au Brésil : nombrilisme, autocomplaisance, légère dépression, regard amer voire aigre sur le monde et ses habitants, bref, tout ce qui me fait chier dans l'autobiographie et singulièrement dans les carnets de voyage.

Ok, je force un peu le trait, ce n'est pas si mauvais que ça, d'autant qu'en vérité le livre se lit bien, du début à la fin, qu'il ne m'est pas tombé des mains et que graphiquement c'est souvent plus que pas mal. Mais enfin, quel foutu manque de générosité dans ce double récit de voyage ! Ca sent le renfermé dans ce bouquin, ça sent le mec pas heureux qui n'aime pas ce qu'il doit faire. Mais qui donc l'oblige à le faire ?


Le deuxième voyage au Japon est raconté par Sfar, dans ses fameux carnets. Celui-là s'appelle "Missionaire". Eh bien, voyez-vous, il est d'usage de dauber sur Sfar, son ultra-productivité, son côté mondain, son omniprésence médiatique, son dessin bâclé, son auto-satisfaction etc., sauf que voilà, il faudra bien se rendre à l'évidence : lire Sfar raconter ses voyages (Japon, USA) est plaisant, agréable, drôle. Même quand il est de mauvaise foi, qu'il se la pète un peu ou qu'il nous emmerde avec des considérations hors de propos, il est bon.

Et puis Sfar a deux qualités terribles qu'on retrouve encore dans ce bouquin : d'abord, il est généreux, c'est à dire qu'il s'intéresse au monde, qu'il va vers les gens, qu'il a toujours un regard curieux sur ce qui l'entoure (tout le contraire de De Crécy tel qu'il apparait dans son récit de voyage), ensuite, il est décomplexé, c'est à dire qu'il n'est pas un auteur de BD honteux. Sfar, il assume, il n'a pas la prétention d'être un écrivain ou un peintre, parce qu'il est mieux que ça : il est auteur de bd, il dessine comme il écrit, il écrit comme il dessine. Et moi, ça me fait plaisir de voir sa gueule à Cannes, ou de l'entendre pour la 1000eme fois interviouvé sur France Inter. Personne, avant lui, en BD, n'avait eu le culot d'y aller "là-bas", parce qu'avant lui, les auteurs de BD restaient avec l'idée qu'ils étaient d'honteux puceaux à moitié autistes.

Voilààààà.

17 commentaires:

JC Menu a dit…

Mouaif, ttout ceci reste bien gentil tout de même, je t'ai connu plus acerbe Appollo.

Joann S. a dit…

Dis donc, quelle cuite hier au "Martinez". T'es rentré comment?
Merci en tout cas pour la critique. Je te revaudrai ça.

Tanquerelle a dit…

C'est marrant cette critique, parce que j'avais ressenti tout le contraire en lisant le collectif "Japon" chez Casterman. De Crécy s'en sortait très bien en racontant( dans mon souvenir) l'histoire d'un logo prenant vie au cour de son voyage au Japon, tandis que Joann se mettait en scène avec Walter dans une discussion qui m'avait semblé assez ennuyante et peu généreuse.
Comme quoi...

Appollo a dit…

En fait, le voyage au Japon de De Crécy passe à peu près (enfin, c'est juste un peu chiant), mais il raconte ensuite son voyage au Brésil, et là ça commence à devenir presque pénible tant c'est auto-centré.
Pour Sfar, c'est du Sfar : bavard et plaisant.

ruru a dit…

De Crécy c'est le dessinateur préféré des dessinateurs. Les autres n'en ont rien à foutre.
Et c'est assez logique...
De Crécy c'est un dessin réac à la sauce Égon Schiele.
À quoi bon publier des trucs pareils. Qu'il fasse des décors de dessins animés ou des story-boards pour les films de Jeunet (le nul). Son univers moisi tourne à vide.
Il faut à tout prix dedécouvrir les comics de Lyonel Feininger, qui dans leur contexte étaient révolutionnaires. De Crécy a repris le style génial de Feininger en l'amenant vers un classicisme vain.
Son humour est du sous-sous-Goossens à la sauce Louis XIV...
De Crécy se regarde tellement dessiner qu'il en oublie le récit et les personnages...

Je préfère mille fois n'importe quelle BD de Hall de Gare, à un De Crécy.
Je préfère la véritable avant-garde du récit graphique à De Crécy... Vive Burns!

Le blog d'or a dit…

Putain mais c'est quoi ce site d'analphabètes ? On dit pas "ennuyante" mais "ennuyeuse", Tanquepelle. T'as fait CPPN ou quoi ? Et pourquoi tu nous mets ta photo ? On s'en fout un peu de ta belle bague de rocky.

Appollo a dit…

Le Blog d'or = Manu Brughera.
Juste pour info.

elprofessore a dit…

Monsieur "Manu Lacrainte blog d'or" a raison,
l'orthographe est le grand oublié du blog.

Manu Brughera a dit…

N'importe quoi, c'est pas moi "Blog d'Or" moi c'est Joann S.

meule d'or a dit…

C'est qui le capitaine qui salut sur la petite photo de Tanquerelle?

Epi d'or a dit…

On dirait que Tanquerelle il sait pas bien faire le salut de L'UMP, c'est pas facile mais va falloir s'entraîner.

Le nain Pied Râle a dit…

C'est pas sa main, c'est son pied !
Il est sur Meetic-fétichiste des pieds !

Belle des champs a dit…

Tu baguenaudes dans les pâturages
Tu t'en vas te promener pour te faire lutiner


Belle des Champs


Qu'il est blanc, qu'il est crémeux ton fromage qui pue des pieds
Dis, donne-nous en un peu


Belle des Champs


Dis, tu nous en donnes, dis ?
Oh oui, donne-nous en !
Donne, donne, donne, dis
Belle belle des champs qui puent


Dis donne-nous un peu de ton fromage qui pue des pieds
Tout le monde t'aime tant sacrée traînée ...

Tanquerelle a dit…

On peut dire "ennuyante" au Québec, en Belgique et aux Antilles! Je suis quelqu'un qui a l'esprit ouvert môssieur "Blog d'or".

el professore a dit…

Ouais mais tu vois, je crois que Nantes n'est ni au Québec, ni en Belgique, ni aux Antilles. Alors tu fais un p'tit effort s'te plaît, sinon moi va t'en causer créole.

D. Pasamonik a dit…

Bonjour,
Je propose de rebaptister votre blog Grande Chapelle Luanda.
Le lecteur aura conclu pour laquelle vous prêchez, mon cher Appollo...
Bien objectivement à vous,

Li-An a dit…

Quand je pense que j'ai arrêté de lire Sfar l'année où il sortait "le chat du Rabbin". Je me demande si j'ai loupé quelque chose... Bah, c'est pas grave, j'irai voir le dessin animé ! (c'est génial ce concept d'adaptation des BD. Pour 4,50/9 euros je pourrai découvrir tout Sfar en maixmum 2h de temps !).