mercredi 23 mai 2007

Une occase en or

Dis donc, j'ai reçu un mail vachement intéressant. Je le copie ici, ça peut aussi vous intéresser, et je suis pas chien, je partage.
J'en profite aussi pour répondre à ma correspondante, parce que je suis poli.

Bonjour,
Permettez-moi de vous informer de mon désir d'entrer dans un rapport d'affaires avec vous. J'ai obtenu votre nom et contact dans mes recherches, je suis à la recherche d'une personne honnête et digne de confiance qui pourrait m'aider, tout comme mon père m'a dit de faire avant sa mort.

Chère Cynthia, tout d'abord bonjour aussi. Je suis très touché que vous ayez songé à moi, et tout à fait désolé pour votre papa qui devait, j'en suis sûr, être un type bien.

J'ai choisi votre nom parmi d'autres noms parce que je recherche une personne digne et honorable a qui je peux faire confiance pour cette affaire simple et sincère.

Ecoutez, vous me flattez. Laissez-moi remercier publiquement la personne qui vous a donné mon nom.

Je me nomme CYNTHIA MONIO et je suis la seule fille de mon défunt père qui était un négociant de café/cacao basé à Abidjan, la capitale économique de la côte d'ivoire avant qu'il soit empoisonné par ses associés d'affaires à une de leur rencontre pour discuter sur une affaire de cacao.

Mon dieu, cette histoire de cacao empoisonné me fait frémir. J'espère que vous avez contacté les autorités compétentes (en l'occurence le groupe Bolloré).

Depuis la mort de ma mère, mon père m'a pris si spécialement puisque étant devenue une orpheline.

Heu, qu'entendez-vous par "mon père m'a pris si spécialement" ? Si je peux me permettre, vous ne devriez pas vous laisser faire, même si votre maman est décédée...

C'est ainsi qu'avant la mort de mon père, il m'a secrètement appelé à son chevet à la clinique et m'a dit qu'il a une somme de 2.500.000 USD dans un compte bloqué dans une banque locale ici à Abidjan, et m'a confirmé que je suis l'héritière directe de cette somme en banque

Ptain, mais c'est génial !

et il m'a en outre expliqué que c'était à cause de cette richesse qu'il a été empoisonné par ses associés d'affaires, et que je devrais rechercher quelqu'un à l étranger dans un pays de mon choix qui pourrais m'aider à transférer mon argent et l'investir.

Ah ok. C'est pour ça que m'écrivez, alors ?

Je cherche honorablement votre assistance de manière à établir les documents légaux relatifs au transfert, obtenir ou mettre à ma disposition un compte bancaire où cet argent serait transféré, et enfin m'aider à investir dans un domaine profitable, l'immobilier par exemple et aussi m'aider à vous rejoindre là bas afin que je continue mes études.

Le truc, c'est que je suis pas trop bon en paperasserie administrative. Pour ce qui concerne le logement, je ne peux pas non plus trop vous accueillir, la maison est petite. Mais on doit pouvoir trouver quelqu'un, il faut que je cherche autour de moi.

Je suis disposé à vous offrir 15% du montant total comme récompense pour les dépenses que vous effectuerez, une fois le transfert effectif sur le compte que vous ouvrirez en mon nom ou sur un compte que vous mettrez à ma disposition.

C'est vachement gentil, Cynthia, vraiment. Mais je ne sais pas si je peux accepter, ça fait quand même une grosse somme. Attends, je calcule... Ca fait 375 000 dollars, soit à peu près 280 000 euros.
Bon, c'est vrai qu'une telle somme m'aiderait assez en ce moment...
Ecoutez, Cynthia, je ne dis pas non, il faut que j'y réfléchisse.

J'ai vraiment besoin de votre aide, sachez aussi que cette affaire ne durera que sept jours.Dans l espoir d'une suite favorable à ma demande, recevez l'expression de mes sentimentsrespectueux.

7 jours ? Ca veut dire que juste je réponds à ton mail et dans 7 jours, j'ai 280 000 euros ? C'est tentant, tout de même.
Allez, pour 20 000 euros de plus, c'est à dire 300 000 euros, je suis votre homme. On fait comme ça ?

A bientôt.Merci et que dieu vous bénisse.

A très bientôt, alors, et pareil pour Dieu et tout ça.

CYNTHIA MONIO

Oui, mais alors comment on fait ? C'est pas que je sois pressé ni rien, mais j'aimerais pas que ça me file sous le nez. A la limite, vous m'envoyez juste 15 000 euros d'avance, je commence les démarches et on finalise ça après, non ?
Cynthia ?
Cynthia ?
Cynthia, t'es où ?

10 commentaires:

Glorb a dit…

ahahaha :)

CYNTHIA MONIO a dit…

Cher Missieu Appollo, je suis en bas de chez vous avec l'argeant en pièces. dépéché vous si'il te plait, l'amour et la richesse n'attend pas, il faut ouvrir maintenant.

Urbatrof a dit…

mon dieu....!

Pifou a dit…

Tout ça me fait penser à Hergé. J'ai appris aujourd'hui que Hergé serait mort du sida?

lacr..... a dit…

Je trouve que tes nouveaux amis blogger un peu sinistres...

Li-An a dit…

Quand je pense qu'il y a des gens qui se font avoir... En tous les cas, les banques africaines, c'est du sérieux, elles ne lâchent pas l'argent comme ça.

Coyote a dit…

Déconnez pas les mecs, moi je suis sûr que c'est pas un truc bidon, vous vous méfiez pour rien. Ce mec a l'air sincère, j'ai le feeling pour flairer les gens sympas, croyez moi, j'ai plein d'amis bikers de droite super cools.

la crainte a dit…

Dis donc coyote tu me fais encore moins peur que Li- an, je te prends quand tu veux aux poings, petite lavette.

Richie Bolmoni a dit…

Moi je prends toute la colonne et je vous pète les bras comme des allumettes avec mon petit doigt, sans forcer. Eh ouais.

Filsdechien a dit…

Ce blog bogue.