lundi 1 septembre 2008

Vol 714

La fin du périple dans le Pacifique passe par Sydney.
Pour faire bref, je suis allé à l'aquarium pour voir les ornithorynques, mais ils s'étaient cachés. Je suis donc allé au zoo et j'ai prévenu les marmailles : on ne quitte pas cet endroit tant qu'on a pas vu la bestiole en question. Déjà que le ratel se joue de moi en Afrique, c'est pas ce truc qui ne ressemble à rien (sinon à un castor avec un bec de canard) qui va m'humilier en Australie. Ok, y a des kangourous, des koalas, des wombats et des tas d'autres animaux aussi étonnants que ridicules, mais moi, mon truc, c'est l'ornithorynque, compris les mecs ?
Hé ben, vous savez quoi ? Je l'ai vu, et j'étais bien content (mais pas fichu de le prendre en photo, celui que j'ai vu avait probablement pris un peu de coke, et filait à toute vitesse, rendant toutes mes photos définitivement floues et mal cadrées).
Sinon, je suis allé dans ce magasin pour acheter un ukulélé. Si Sfar arrive à en jouer - comme il le raconte sur des centaines de pages-, il n'y a pas de raison que moi non plus. En vérité, je suis une telle tanche qu'il me faudrait un instrument un peu plus simple, par exemple avec seulement trois cordes, voire deux, mais je ne sais pas si ça existe.
Emmanuelle B. m'envoie cette vidéo rigolote pour m'encourager à persévérer dans le uke :



1 commentaire:

coucoulélé a dit…

salut nous sommes le club bd branchouille du youcoulélé.