samedi 23 juin 2007

Dans les yeux de ma mère


Karlien de Villiers est une jeune auteure sud-africaine qui ouvre le bal des publications en français de la bande de Bitterkomix (dont j'ai parlé le mois précédent).
"Ma mère était une très belle femme" est un récit autobiographique mêlant assez judicieusement le délitement d'une famille afrikaner et l'implosion du pays de l'apartheid.

C'est touchant, jamais démonstratif et plutôt bienvenu dans le monde de l'autobio en bd, qui a tendance à multiplier les récits nombrilistes sans propos.


L'éditeur français est Ca et Là, et le bouquin est plutôt correctement foutu magré quelques ratages agaçants (comme la pagination foutraque).
A mon avis, c'est un peu l'incontournable du mois.

(La crainte en avait aussi parlé dans son blog-d'en-face. 'Pouvez vérifier...)

15 commentaires:

La Crainte a dit…

Oui, ce qui est peu dommage aussi c'est qu'il y a plein d'astérisques qui se réfèrent à ... rien. Et ça, c'est terriblement frustrant.

La Crainte a dit…

Tu crains sur le blog à Tanquerelle ... tu pourrais te tenir quand même ...

Laure doradou a dit…

Oh ! Tu sors la tête du frigo oui ?

le spécialiste a dit…

J'aimais bien quand elle faisait les triplés...

jean rollin a dit…

Achetez mon bouquin, il y a des putes albanaises dedans. Et c'est bien mis en page (surtout les dessins).

serge a dit…

> Appolo
la pagination foutraque ? c'est-à-dire ?

> La Crainte
Nous avons repéré un seul astérique sans correspondance, chose corrigée pour le deuxième tirage. A priori à part celui-là, tous les termes avec astérisques sont expliqués dans le glossaire en fin de livre

Serge, de çà et là

Appollo a dit…

La pagination foutraque, c'est l'incohérence de la pagination. Exemple, le chapitre "Climat de crise et remariage" : on commence bizarrement sur une page de gauche (p48) et on finit du coup sur une page de droite (p61). La logique aurait voulu que l'on décale d'une page de façon à systématiquement commencer à droite (pages impaires) et qu'on finisse à gauche (pages paires) donc en vis-à-vis des têtes de chapitre. Je sais que pour certains chapitres (mais très peu), ça n'aurait pas été possible, mais vous auriez pu limiter le problème.
D'autre part, dans le corps de l'histoire (mais pas dans les notes), il y a confusion systématique entre les mots afrikaner et afrikaans, ce qui est un peu dommage.
Mais enfin, à part ces détails, l'édition est tout à fait honorable.

serge a dit…

mmh...pour l'agencement des pages, la logique de la version originale était de toujours commencer sur la page de gauche. Et comme a priori l'édition originale reflète la volonté de Karlien et que décaler les pages aurait modifié les face à face, nous avons laissé tel quel.

Et pour les afrikaans/afrikaner, nous n'avions pas remarqué ces erreurs, c'est assez con de notre part. Nous corrigerons pour le prochain tirage.

Appollo a dit…

Je ne suis pas sûr qu'il s'agisse de choix conscient de Karlien. Je lui poserai la question à l'occasion...

serge a dit…

Rien à voir, mais je voulais vous dire que "Ile Bourbon" est l'une des rares dessinées françaises publiées depuis le début de l'année qui ne me soit pas tombée des mains.
C'est très réussi.

Appollo a dit…

Ah ben c'est gentil. Merci ! (suivent les commentaires désobligeants des pseudos habituels...)

bernard pivot a dit…

"bande dessinée" et non "dessinée"

le spécialiste a dit…

j'ai voulu laisser tomber "île bourbon 1664" de mes mains moite et je me suis fracturé un orteil...

bernard pivot a dit…

"mains moites" et non "mains moite"

Myrna a dit…

Good for people to know.