vendredi 8 février 2008

Il Gattopardo


L'avantage, quand on est prof de lettres*, c'est qu'on découvre parfois des classiques qu'on n'aurait pas lu sinon.
Par exemple, moi, "Le Guépard" de Lampedusa, je ne connaissais pas. Il s'avère que c'est un roman (le seul que Lampedusa a écrit, quelques temps seulement avant sa mort) extrémement agréable à lire : entre la "tradition" stendhalienne voire flaubertienne et une écriture très moderne, pleine d'humour et de désespoir.
Le vieux Lampedusa était peut-être quelque chose comme un conservateur, mais c'était visiblement un esprit brillant et drôle, désabusé sans doute, mais jamais cynique.


J'en ai profité pour revoir le film de Visconti (encore un aristo italien). C'est joli, Burt Lancaster incarne avec bonheur le Prince de Salina, les élèves peuvent se pâmer devant Delon jeune pendant que je me dis que, quand même, Claudia Cardinale, c'était pas de la gnognotte.


*comme ma mère, je dis prof de lettres, c'est plus snob que prof de français.

6 commentaires:

modem boy a dit…

après le "massacre à persépolis" que tu t'es finalement, en bon gardien de la morale et de la censure, résigné à "modérer", voilà que tu nous fais le coup de la soirée diapo pour calmer tes potes qui sont des chiens fous. Et ça marche ! Bravo grand Pollo !

Cromwell a dit…

GABBAgabbaHEY ! Prof de lettres...
Ça me rappelle cette citation de Chateaubriand dans "Mémoires d'outre-tombe" :
"J'encule les vers qui bouffent les os de tes morts"

coyote a dit…

Moi ça me rappellent ce passages dans "Oui-Oui hell's angels" quant il dit : "oh, come cette moto vas vitent". Ca m'a marquer vachement tu vois.

olmo. b a dit…

Dans le "Guépard", on voit pour la première fois Pierre Clémenti, le plus grand acteur Français.
Mais aussi Térence Hill...

lolop 1er a dit…

Burt Lancaster a commencé en posant nu dans une revue gay.
Mais il n'est jamis aussi fort et fou que dans le Swimmer...

Peter la sueur a dit…

François Bayrou a commencé comme danseuse dans Véronique et Davina, mais Tapie lui a piqué son job.