mercredi 7 novembre 2007

R. G.


Je me souviens de la mort de René Goscinny. C'était il y a 3O ans, en 1977, j'avais 8 ans et je vivais au Maroc. Ils l'ont annoncée à la radio, et ma soeur m'a expliqué, très émue, que c'était le créateur d'Astérix qui venait de mourir.
Comme tout le monde, j'ai lu, relu, re-relu les livres de Goscinny : Astérix, Lucky Luke, Le Petit Nicolas, Iznogoud, les trucs avec Gotlib, Oumpah-Pah, Tintin (ah non, pas Tintin)...
Je ne crois pas qu'il y ait eu, ce dernier demi-siècle, un auteur aussi populaire en France. Et je ne crois pas non plus qu'il y ait eu un scénariste aussi connu.
Je ne vous refais pas sa biographie, ni sa bibliographie, tout le monde les connait, mais en guise d'hommage à l'un des rares génies indiscutables de la Bande Dessinée, voici deux couv' de Lucky Luke - de toutes ses oeuvres, celle que je préfère :


5 commentaires:

Morris a dit…

J'aimais bien René, question scenar il était jamais à la bourre.

Henri Filipinni a dit…

La profession de scénariste de Bande Dessinée est effectivement caractérisée par la ponctualité dans le travail.
Ces gens-là sont admirables : ils font tout le travail mais savent rester discrets et humbles. Heureusement, le public féminin ne s'y trompe pas qui les récompense à leur juste mesure. Mais je n'en dis pas plus.

Urga Kukor a dit…

J'ai moi-même été scénariste pendant de longues et dures années pour un genre de cinéma disons .... osé. Mais les actrices ont effectivement toujours su dénicher le talent qui est en moi.
J'en garde de merveilleux souvenirs et je peux vous dire que je n'étais jamais à la bourre.

le type dans la piscine a dit…

Il faudrait peut être préciser que Goscinny n'a jamais dessiné ces couvertures.

Appollo a dit…

Oui effectivement. Ces couvertures ont été dessinées par Charlier.