dimanche 11 novembre 2007

France Antelme

Avec Brüno, nous travaillons pour une nouvelle série (chez Poisson Pilote) qui devrait s'intituler "Commando colonial". J'en ai déjà parlé ici.
Le premier tome se passe à Madagascar au moment de l'opération Ironclad (5 mai 1942).

Je spoile un peu.
*SPOILER* donc. (ça veut dire que si vous ne voulez rien savoir sur cet album pas encore paru, ne lisez pas la suite)

Les deux héros sont Maurice Rivière, un créole réunionnais engagé dans les Forces Françaises Libres et Antoine Robillard, officier franco-mauricien, donc britannique, qui est détaché par l'armée anglaise auprès du BCRA (Bureau Central de Renseignements et d'Action, les services spéciaux de la France Libre à Londres).
Ces deux bonhommes sont envoyés par De Gaulle en mission secrète à Madagascar pour contacter les personnalités qui pourraient permettre un ralliement de la Grande Île à la France Libre (comme cela s'était fait pour l'AEF).
Dans mon histoire, ils sont rattrapés par le débarquement anglais à Diégo Suarez.
Hormis le contexte historique, tout cela n'est qu'une pure fantaisie. Ce qui m'amuse, c'est de mettre en scène des extra-métropolitains, des gens des Mascareignes, et en faire des sortes de héros de la guerre. Ce sont donc des personnages hautement improbables.

A part que tout à l'heure, alors que je cherchais encore et encore des documents sur internet concernant l'opération Ironclad, je tombe sur la fiche wikipédia de France Antelme.
C'est qui celui-là ?

France Antelme est un Franco-Mauricien, qui a rejoint le SOE (Special Operation Executive, les services secrets de l'armée britannique) pendant la Seconde Guerre Mondiale.
En 1942, il est envoyé à Madagascar en mission, pour "recueillir des renseignements sur Madagascar (tenue par Vichy) et (...) gagner des leaders politiques à la cause alliée dans la perspective d’un débarquement britannique à Diégo Suarez (opération Ironclad, 5 mai 1942)." Fin de citation.
Bon sang, France Antelme, c'est mon Antoine Robillard !

Je jure que j'ignorais absolument son existence jusqu'à aujourd'hui, et voilà que mon héros de papier est son double de fiction.
C'est génial.

Voilà la photo du vrai héros, France Antelme.
Il a été exécuté par les nazis dans le camp de concentration de Gross-Rosen, le 12 septembre 1944.
Comment dit-on dans ces cas-là ? Honneur à France Antelme.

2 commentaires:

le spoiler a dit…

Qu'est-ce qu'on spoile sur ce blog !

rions un peu a dit…

Salut les blogger...

C'est super ici.