jeudi 15 mai 2008

Bernard Pivot vous parle


Mêlée ouverte au Zoulouland de Tom Sharpe (10/18)

Une pochade anti-apartheid de Tom Sharpe qui use et abuse du burlesque, au point de rendre la lecture de ce récit "énaurme" un petit peu fatigante.
Manu qui a adoré et qui m'en avait fait la publicité trouve que c'est très "bédé". Moi, je trouve que les mauvaises pages font plutôt "Les Charlots en Afrique du Sud", mais je reconnais qu'il y a quelques passages amusants et qu'on ne s'ennuie pas.
En quelques mots quand même, l'histoire : des flics débiles afrikaners se trouvent pris dans un imbroglio à base de cuisinier zoulou assassiné et de vieille anglaise nymphomane, le tout finit en n'importe quoi.


Coup de théâtre à São Tomé de Jean-Yves Loude (Actes Sud)

J'ai rencontré Jean-Yves Loude lors de son passage à Luanda. C'est un de ces écrivains-voyageurs-ethnologues comme on les rêve : drôle, brillant, cultivé et affable.
Loude s'est "spécialisé" ces dernières années dans l'Afrique lusophone, les îles du Cap Vert d'abord, São Tomé e Principe ensuite, en attendant peut-être l'Angola (ce qui serait un parcours logique).
Donc, lors d'un voyage à São Tomé, J.Y. Loude et sa compagne mênent l'enquête sur une étonnante tradition théâtrale de l'archipel : le Tchiloli, la représentation d'une tragédie autour de l'univers de Charlemagne transposé en pleine Afrique équatoriale (c'est mieux expliqué ici).
Evidemment, le Tchiloli est l'occasion de parcourir ces magnifiques îles du milieu du Monde, leur géographie comme leur histoire et leur culture.
Le livre est tout à fait passionant pour qui s'intéresse à l'Afrique ou aux cultures créoles, et écrit de manière très agréable.
J'avais envie d'aller à São Tomé avant de découvrir le travail de Jean-Yves Loude, et bien, ça n'a fait qu'empirer depuis notre rencontre.

Monsieur Poivre, voleur d'épices du même auteur, est une double réécriture : celle du récit de Vaxelaire ("Voleur d'épices") à l'intention des enfants, et celle de "Paul et Virginie" de qui vous savez, transposé à Lyon de nos jours. Plaisant.

5 commentaires:

popol et virginie chez les lapinos a dit…

Et Hergé dans tout ça?

jean yves louve a dit…

imposteur!

Hobopok a dit…

Tom Sharpe, jeune photographe anglais vivotait à Durban quand il a a pondu vers 1960 ces deux opus comiques , Riotous assembly (probablement l'ouvrage ici mentionné) et Indecent exposure, dont les titres anglais reprennent les intitulés de deux articles du peu démocratique code pénal sous l'apartheid. Pour son plus grand malheur, les pochades rencontrèrent quelque succès, et les autorités sudafs manquant singulièrement d'humour, il fut déporté illico vers son île natale.

Appollo a dit…

Oui, j'avais lu ça, mais bizarrement la date de parution de ce roman est de 10 ans postérieure à son départ d'Afrique du Sud (dont mon édition dit qu'il a été motivé par l'écriture et la représentation d'une pièce de théâtre contre l'apartheid).
J'avais pris "Mêlée ouverte" pour une vengeance plus tardive (enfin, une vengeance plutôt très méritée).

Hobopok a dit…

Hum.. ah oui... plutôt quelque chose comme ça, alors.