dimanche 27 juillet 2008

Nouméa

Pour ce que j'en comprends, la ville de Nouméa s'atomise en de multiples criques, anses et baies autour d'un centre-ville plutôt réduit et sans caractère. Il y a quelque chose d'une côte d'azur tropicale dans cette ville, moins le mauvais goût et la cohue estivale, et les bars et restaurants pulullent le long des marinas et des plages, tandis que la vieille ville a, à peu près, perdu son cachet colonial, quelques rares bâtiments faisant exception. Les lotissements rupins, eux, s'éparpillent tout le long de cette péninsule toute découpée qui est extraordinairement belle.

Je ne sais pas trop à quel degré d'ennui s'écoule la vie ici, si on n'aime pas les activités nautiques... Je tombe quand même sur un vendeur d'art océanien qui propose des pièces incroyables (pour le parfait néophyte que je suis) à des prix tout à fait acceptables. Mais comment rapporter une statue papoue de deux mètres dans mes bagages ?

Un vieux quartier, un peu déclassé et populaire, la vallée du tir, ne manque pas de me séduire. C'est aussi là, m'a-t-il semblé (mais je ne suis qu'un touriste qui n'y connait rien), le seul endroit où les populations canaques et caldoches vivent ensemble.
D'ailleurs, Nouméa frappe par sa population archi-majoritairement blanche, à part quand les gens de Maré font la teuf sur la place des cocotiers.

Le zoo, où j'emmène les marmailles, est joli comme tout, grand (et un peu vide, il faut le dire) et tout à fait paisible. Et puis il y a des cagous.

5 commentaires:

totoche a dit…

Et toujours pas le moindre ratel en vue...

ursule a dit…

d'après Manu B, Gael M est un sacré cagou...

Hobopok a dit…

Le cagou se mange-t-il en ragoût ?

nounouméa a dit…

as-tu mangé les nouvelles cannellonis?

professeur jose a dit…

Il paraît que l'on va fusionner les dessinateurs, pour que ce soit plus rentable.
"delma-ester"
"margerin-satrapi"
"mana-riadsattouf"
"li-an"