jeudi 17 juillet 2008

L'année de la bande dessinée

Depuis Angoulême, je n'avais rien lu en bd, pour cause d'Angola. Je me suis logiquement goinfré d'illustrés à mon retour à la Réunion. Avis rapides et avec des gros mots sur quelques bouquins pas trop mal :

- Princesse aime princesse - Mandel - Gallimard "Bayou"
Alors au tour de Lisa Mandel de s'essayer au long format : dans un univers débilo-kitsch d'aujourd'hui, une jeune fille tombe amoureuse d'une autre jeune fille. C'est plutôt rigolo et sympathique, mais enfin bon, ça ne décolle jamais vraiment et on a tôt fait de tout oublier. Dommage.

- Le rouge vous va si bien - Durbiano - Gallimard "Bayou"

Des petites histories courtes de Lucie Durbiano, légères comme tout, toujours à la limite du mièvre des histoires "pour filles", ça m'enchante, cette Lucie est d'une finesse incroyable.

- Le tricheur - Ruppert et Mulot - L'Association

Putain ça a l'air génial, mais j'ai pas eu le temps de le finir avant de repartir à Luanda.

- Le goût du chlore - Vivès - KSTR

Le premier livre de Vives avait marqué les rétines par sa couverture avec une fille aux gros nichons mais je ne l'avais pas acheté parce qu'on m'attrape pas comme ça, les gars. Là, j'ai acheté, et c'est pas mal. Il ne se passe rien, c'est un mec qui va à la pistache, il rencontre une fille, ils discutent, ils nagent aussi, après la fille lui dit quelque chose mais on sait pas quoi, il faut lire sur les lèvres (et moi, j'ai pas réussi). Vide mais très bien vu, et très bien dessiné, et très bien senti.

- Pauline et les loups-garous - Oiry et Mézigues - Futuropolis
Génial, forcément génial.

- La vie secrète des jeunes - Sattouf - L'Association
Alors là, ce con de Riad Sattouf, je suis obligé de dire que c'est un putain de génie. La vie secrète c'est hilarant, horrible, déprimant... Putain, ce salaud est extrémement fort dans les dialogues, dans le détail graphique qui fait mouche, et en plus, il est le vrai sucesseur d'une lignée qui va de Brétecher (avant qu'elle foire) et Lauzier à Regis franc. Très très bon.


-Scrublands - Daly - L'Association

C'est Joe Daly, c'est vachement bien, vachement bizarre, et tout à fait pour moi (à part un long récit muet un peu casse-couilles au milieu).

1 commentaire:

Arnaud a dit…

Bordel, si tu commences à aimer Vivès ou Sattouf (pouah !) au bon goût de qui je peux me fier désormais, hein ?