mercredi 19 septembre 2007

Gougole

Juste par curiosité, si vous aimez les cartes, en allant sur Google Earth, vous trouverez :
le lycée français de Luanda Latitude : 8°49'56.30"S Longitude : 13°14'36.12"E
l'endroit où je vis actuellement Latitude : 8°54'3.19"S Longitude : 13°12'36.81"E
ma future maison Latitude : 8°50'13.45"S Longitude : 13°15'30.15"E

Vala.

25 commentaires:

Appollo a dit…

C'est évidemment une spéciale dédicace aux agrégés de Saint-Denis et de Marseille (puting-puting-puting).

Li-An a dit…

Tain tu aurais pas pu mettre le lien carrément ???

Appollo a dit…

Ben, je sais pas mettre un lien directement sur Google Earth, je savais même pas que c'était possible...

ol+mo a dit…

pas besoin de lien coco...
tout de suite c'est plus parlant.

le roi du karaté a dit…

Je te vois mieux dans mon esprit...

l'agrégée de Marseille a dit…

puting, puting, puting, ça s'écrit pas commeuh çaeuh.. viens donc faire un tour sur ma planète Mars, tu verras, du haut de la bonneuh mèreuh on voit jusqu'aux immeubles déglingués de Luanda, alors autant te dire que Google earth, avec ou sans lien, "on s'en bat les couilleuh" !!

un marseillais a dit…

Cette imitation est minable, moi et les miens nous nous sentons offensés.
Je pense qu'une petite sodomie s'impose.

Le démasqueur sodomite a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Le démasqueur sodomite a dit…

Alors ? Ca va mieux ?

Ricard à l'anus a dit…

Slut les gars, sympa ce blog backroom

laskar a dit…

moi, les bd d'appolo, je les vends vite sur les marchés... maintenant qu'il se prend pour un géographe...

marseillais connection a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Anonyme a dit…

Je suis le roi du ricard!!!!

appollo a dit…

Je sais de source sûre, que certains empruntent des pseudos des autres.
Ce n'est pas tr§ès honnête...

li-an qui ment a dit…

tu as bu appollo?

Lina a dit…

Je suis très très contente que vous parliez autant de moi, je vous adore mes biquets, regardez mon dernier clip !
Bises à l'oeil :
Lina.

l'inconnu du 18éme a dit…

(ceci n'est pas une blague)
Lina, le hasard fait que vous êtes ma voisine dans le 18éme arrondissement. Nous avons même un ami commun. Je sais aussi qu'un jour vous avez cassé la figure de Catherine ringer.

Vous voyez bien que je vous connais.

Jean de LAnus a dit…

Mon ami lacrainte, m'a fait savoir que vous avez un projet de série d'animation.
vous êtes un golden-boy de la BD à ce que je vois!!!

à quand un parc d'attraction "appolloland"

jean ratel a dit…

Ce blog est le domaine des ratels...

LEs hommes du batiments a dit…

Je vois qu'ici on aime les maçons!
T'as beau te plaquer sur google, il y aura toujours un maçon pour te retrouver.

o a dit…

tu as bu maçon!

li-an a dit…

Mon pauvre Appollo, je comprends que tu déprimes avec des gougnafiers pareils ...

point g a dit…

et avec un ami comme toi...

jean rolin a dit…

Bravo, l'ami continuez comme ça.
Vous êtes un disciple fort doué.

/Li-an a dit…

Martine est une merveilleuse série de livres illustrés publiée depuis 1954 avec une périodicité quasi annuelle, que j'ai suivie de près toute mon enfance. Je continue d'ailleurs aujourd'hui à me passionner pour ces cocasses aventures.
Les auteurs sont Gilbert Delahaye (jusqu'en 1997) puis Jean-Louis Marlier. Marcel Marlier, le père de Jean-Louis Marlier, en est le génial illustrateur. Chaque volume de Martine présente une activité : ainsi, Martine va à la mer, à la montagne, à la ferme, au cirque, au zoo ; elle fait la cuisine, de la voile, de l'équitation, de la danse, du théâtre, etc. Evidemment, ce genre de saines activités vous dépasse, vous les ivrognes, accros aux jeux vidéos et autres drogués.

Depuis sa création, la série a connu un tirage total d'environ 85 millions d'exemplaires dans un grand nombre de pays (là on rigole moins messieurs). Avec la série Tintin, Martine est l'une des locomotives de Casterman jeunesse, elle permet donc de donner naissance à un tas d'autres parutions souvent éditées, elles, à fonds perdus.

Le style des illustrations a évolué au fil des années mais d'une façon générale, il est d'un réalisme naïf qui enfonce tout : le dessin est détaillé, les lumières sont flatteuses, les couleurs pastelles ; un grand soin est apporté aux décors, aux tenues des personnages et surtout aux expressions de ceux-ci (on est parfois proche de Le Titien ou Carravage). Un visage de la main de Marcel Marlier se reconnait entre mille, Michel Ange peut aller se rhabiller.
Sur mon blog je ferais bientôt un hommage vibrant à Jean-Louis Marlier afin de faire taire les imbéciles et moqueurs qui ne comprennent rien aux belles choses et de réhabiliter sa maîtrise graphique flirtant avec l'avant garde. Plutôt que de ricaner, vous feriez mieux d'en prendre de la graine, je trouve ça un peu facile de critiquer gratuitement (soupir).